sauté

sauté

saute [ sot ] n. f.
• 1771; de sauter
1Mar. Brusque changement dans la direction (du vent). Saute de vent. Par anal. « Insupportable climat tunisien; sautes de température fréquentes » (A. Gide).
2Fig. Brusque changement (de l'humeur). « Il avait des sautes d'humeur » (Camus).

saute nom féminin (de sauter) Saute d'humeur, brusque changement d'humeur. Saute de température, variation brusque de la température. Saute de vent, changement subit dans la direction du vent. ● saute (expressions) nom féminin (de sauter) Saute d'humeur, brusque changement d'humeur. Saute de température, variation brusque de la température. Saute de vent, changement subit dans la direction du vent. ● saute (homonymes) nom féminin (de sauter) saute forme conjuguée du verbe sauter sautent forme conjuguée du verbe sauter sautes forme conjuguée du verbe sauter sotte adjectif féminin

n. f. Changement subit. Saute de vent. Saute d'humeur.

⇒SAUTE, subst. fém.
A. — 1. Au plur. Mouvements brusques et désordonnés. Les deux bougies tremblotaient d'une manière fatigante, produisant des sautes continues d'ombre et de lumière (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 365).
[À propos du regard] Les mains derrière le dos, le vieux Tancogne allait et venait. Ses yeux avaient des sautes rapides, dardaient de brefs regards auxquels rien n'échappait (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 19).
2. Saute de vent. Brusque changement de la direction et de la force du vent. Les vents sautèrent alors du sud au nord avec assez de violence, sans que cette saute de vent eût été annoncée par aucun nuage; le ciel était clair et serein, mais il devint très-noir, et je fus obligé de m'éloigner de terre pour ne pas être affalé avec les vents d'est (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 389). [En synt. libre] La température, modifiée par une saute du vent dans le nord-est, se refroidit sérieusement (VERNE, Île myst., 1874, p. 73).
B. — Au fig.
1. Brusque changement de l'humeur, des dispositions d'esprit de quelqu'un. On prétendait que son caractère changeait, elle était prise en effet d'humeurs inexplicables, avec des sautes continuelles, gaie, puis triste, puis bourrue et mauvaise (ZOLA, Terre, 1887, p. 204). Sûrement Lewis n'était pas tout à fait au net avec lui-même, c'est ce qui expliquait ses sautes de conduite (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 519).
Saute d'humeur. Depuis quelques mois, nous remarquons chez la princesse des sautes d'humeur sanguine, des colères qui crèvent sur n'importe qui, à propos de n'importe quoi (GONCOURT, Journal, 1868, p. 442).
2. Passage brusque d'une idée à une autre, d'un sujet à un autre, dans une conversation, dans un raisonnement. Sous une apparence de liaison, il [Renan] a des sautes d'idées incroyables, et ce sont continuellement des abus de mots, des équivoques imperceptibles, parfois un ravissant galimatias (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 212). [Albertine] usait, non par raffinement de style, mais pour réparer ses imprudences, de ces brusques sautes de syntaxe ressemblant un peu à ce que les grammairiens appellent anacoluthe ou je ne sais comment (PROUST, Prisonn., 1922, p. 153).
3. Variation brusque d'une température, d'une intensité, en rupture avec une progression ou une évolution régulières. Saute de température, de pression, de tension; sautes des cours de la Bourse. La nuit, la température de l'enfant avait des sautes effrayantes; elle passait sans transition de la grosse fièvre à l'anémie. Il brûlait, il tremblait de froid (ROLLAND, J.-Chr., Matin, 1904, p. 146).
Au plur. [À propos de la voix] Synon. de éclats. Hubert, avec des sautes de voix, des apartés, des parenthèses (...) commença de raconter sa journée de Paris (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p. 208).
4. Passage d'un état à un autre état, qualitativement différent. Et tout d'abord qu'une saute essentielle soit possible entre deux états ou formes, même inférieures, de conscience, ceci est parfaitement concevable (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 91).
Prononc. et Orth.:[so:t]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1771 saute de vent (Trév.); 1923 sautes de température (DU BOS, Journal, p. 302); 2. a) 1868 des sautes d'humeur sanguine (GONCOURT, loc. cit.); 1887 des sautes (ZOLA, loc. cit.); b) 1878 sautes de tendresse (ID., Page amour, p. 1003); c) 1891 sautes des cours (ID., Argent, p. 338). Déverbal de sauter. Fréq. abs. littér.:149.

saute [sot] n. f.
ÉTYM. 1771, saute-de-vent, art. Saut in Trévoux; de sauter.
1 Mar. et cour. || Saute de vent : brusque changement dans la direction du vent (→ Grain, cit. 34).Par anal. || Saute de température (→ Front, cit. 36), de pression.
1 Insupportable climat tunisien; sautes de température fréquentes; sitôt que l'on n'a plus trop chaud, l'on grelotte, et l'on ne sait comment se couvrir.
Gide, Journal, 14 mai 1943.
2 Fig. Brusque changement (de l'humeur). Saut (fig.). || Saute d'humeur (cit. 17). aussi Caprice.(Sans compl.). || « Ces fluctuations (cit. 4), ces sautes, ces coups de force… ».
2 On prétendait que son caractère changeait, elle était prise en effet d'humeurs inexplicables, avec des sautes continuelles, gaie, puis triste, puis bourrue et mauvaise.
Zola, la Terre, III, I.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saute — [ sot ] n. f. • 1771; de sauter 1 ♦ Mar. Brusque changement dans la direction (du vent). Saute de vent. Par anal. « Insupportable climat tunisien; sautes de température fréquentes » (A. Gide). 2 ♦ Fig. Brusque changement (de l humeur). « Il avait …   Encyclopédie Universelle

  • sauté — sauté, ée (sô té, tée) part. passé de sauter. 1°   Franchi par un saut. Un fossé sauté à pieds joints.    Terme de danse. Le sauté, l action de s élancer en l air. 2°   Par dessus quoi on a passé. Une page sautée. •   Dans cette science [la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sauté — {{/stl 13}}{{stl 7}}[wym. sote – akcent na ostatniej sylabie] {{/stl 7}}{{stl 8}}przym., ndm {{/stl 8}}{{stl 7}} o mięsie, rybie: ugotowane lub usmażone w małej ilości mocno rozgrzanego tłuszczu bez panierowania : {{/stl 7}}{{stl 10}}Kotlety… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • saute — 1813, from Fr. sauté, lit. jumped, bounced (in reference to tossing while cooking), pp. of sauter to jump, from L. saltare to hop, dance, frequentative of salire to leap (see SALIENT (Cf. salient)). Related: Sauteed …   Etymology dictionary

  • šaute — šautè prv. Ji̇̀s šautè šóvė, iššóvė iš kam̃bario …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Saute — Sau te , p. p. of {Sauter}. C. Owen. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • saute — sursaute …   Dictionnaire des rimes

  • sauté — /so te/ agg. fr. [part. pass. di sauter saltare e, come termine di cucina, rosolare ]. (gastron.) [dorato in padella o in saltiere, a fuoco vivo, fino a cottura ultimata: patate s. ] ▶◀ al salto, rosolato, saltato …   Enciclopedia Italiana

  • Sauté — On trouve surtout ce nom dans les Ardennes. C est sans doute une variante de Sauter, rencontré en Alsace Lorraine, qui désigne un cordonnier …   Noms de famille

  • sauté —    , saute    (soh TAY, saw TAY) [French, from sauter: to jump] To cook quickly in a pan or skillet, using a small amount of fat. A dish prepared in this manner …   Dictionary of foreign words and phrases

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”